Talisker : l’unique distillerie de l’Isle de Skye

De retour d’Ecosse, nous allons partager avec vous la visite d’une distillerie particulièrement intéressante.

photo (20)

La distillerie Talisker est la seule distillerie de l’Isle de Skye. Elle a été fondée en 1830, et à l’époque l’orge arrivait par bateau à vapeur. Ce même bateau repartait chargé de fûts.
Le whisky Talisker est élaboré à partir d’un single malt fumé à la tourbe (lui donnant une odeur si particulère).

Profitons de cette visite pour faire un petit rappel sur les étapes d’élaboration du whisky.

Etape 1 : le maltage (‘malting’)

L’orge est humidifiée et étendue pour germer. Ainsi, des réactions chimiques vont transformer l’amidon contenu dans l’orge en sucre qui se transformera par la suite en alcool. L’art du maltage consiste à arrêter la germination au moment optimal en séchant au-dessus d’un four. A ce moment-là, les distilleries choisissent le degré de tourbe souhaité en l’insérant (ou pas) dans le four.

Etape 2 : le broyage (‘mashing’)

Le malte séché est écrasé en farine puis mélangé à une eau très chaude dans le moulin à grain. Le sucre devient liquide et est ainsi appelé le moût.

Etape 3 : la fermentation (‘fermentation’)

Le moût est ensuite refroidi et pompé dans des vaisseaux de fermentation dans lesquels la levure est rajoutée. Le mélange de levure et de sucre va créer du gaz carbonique et de l’alcool. La fermentation prend environ 2-3 jours et la boisson obtenue, appelée ‘wash’, contient 8-9% d’alcool (équivalant à une bière forte).

Etape 4 : la distillation (‘distillation’)

Le liquide, le ‘wash,’ est distillé deux fois afin de séparer l’eau de l’alcool. Suite à la deuxième distillation, seul le cœur de chauffe est conservé. C’est-à-dire, la partie qui titre à environ 65% est conservé. Le reste (tête et queue) sont réutilisés dans la première distillation (la première chauffe).

La forme des alambics joue un rôle très important dans le caractère du whisky. De plus, toute la production passe par le « spirit safe » qui permet ainsi au stillman de vérifier la teneur en alcool et la qualité du spiritueux.

Etape 5 : le vieillissement (‘maturation’)

Le nouveau spiritueux incolore est rempli dans des fûts de chêne. Le vieillissement donne ainsi au whisky sa couleur dorée et le rend ainsi plus harmonieux et onctueux. La loi oblige un vieillissement minimum de trois ans mais les single malts reposent dans les fûts au moins huit ans.

FullSizeRender (1)

La visite est interdite aux moins de 8 ans (en raison des vapeurs d’alcool). Il y a des panneaux traduisant l’ensemble de la visite guidée (inutile de parler anglais..pour ne pas dire scottish). Déroulé de la visite : histoire sur le processus de fabrication du whisky tout en passant de salle en salle puis dégustation du whisky ‘Talisker Storm’.

Quelques faits sur le whisky :

  • En Ecosse, on écrit whisky ; En Irlande, on écrit whiskey
  • Le whisky est la première exportation du gouvernement (et principale ressource de taxe) : il rapporte 4,3 millions de livres sterling par an !
  • Les français sont les premiers consommateurs de whisky dans le monde
  • Malt whisky : 100% d’orge maltée
  • Blended whisky : 60 à 80% de grain whisky et 40 à 20% d’orge malté.
    • 90% des whiskies écossais sont des blended.
FullSizeRender (3)

Tourbé ou floral? Corpulent ou léger ? Quelques exemples de whiskies.

[postlist]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s